« D’une rive à l’autre »

C’est d’abord une rencontre entre un poète et une chanteuse. Entre un syrien arrivé depuis peu à Paris, découvrant une langue nouvelle et une française passionnée d’ailleurs, des airs et dialectes lui étant inconnus. Tous deux s’interrogent sur ce qui devrait les éloigner mais pourtant les rapproche, sur ce qui les révolte, ce qui les fait rire, ce qu’ils aiment lire, cuisiner, chanter…

Tous les aspects singuliers qui font une culture, une histoire, et la vie. De ces échanges nait l’amitié autant que le désir de restituer une correspondance sur scène, entre Paris et Damas, le français et l’arabe, la poésie et le chant.

C’est d’abord au Lavoir Moderne (Paris, XVIIIème) et dans le cadre du Printemps des Poètes que le projet prend vie avec chanson et lecture poétique lors de la soirée Paris-Damas Aller-Retour, puis à la Comédie Nation (Paris, XIème) à l’occasion du 6ème anniversaire de la révolution syrienne, sous le titre Damas, une ville en exil.

Il est question d’un dialogue au-delà des frontières et des chemins parcourus, de créer des ponts entre l’écrit, le son, leur langue, leur pays et se délecter du fait qu’il n’y ait qu’une ligne, qu’un souffle d’une rive à l’autre.

Caroline MERCIEROmar YOUSSEF SOULEIMANE
Chanson et lecture poétique

 

Télécharger le dossier D’une rive à l’autre